Sunday, January 27, 2008

La Parole au pape.





Il se murmure dans les milieux bien informés que ma prose n’est pas limpide (un peu plus claire que les vers souvent hermétiques de Griffollet, mais ce n’est pas une référence).

C’est pourquoi je me résous à laisser la parole à Benoa (convenablement muni de son choli tentier chabonais andi-agzent deudon) pour qu’il résume le fond de ma pensée, qui doit lui être familière puisqu’il prétend écrire un Melchior pour les nuls en dix-sept volumes. A toi, brave pape.

Ahem.

Melchior estime qu’il y a trois voies pour le devenir terrestre de l’espèce humaine:

1) Le tout-marché, voie ultra-libérale. L’économie de marché est pilotée par la dictature économique, voire culturelle, du capitalisme financier, et c’est très bien comme ça.

2) Le grand-soir, voie « de gauche » traditionnelle (pure pure dure dure). On abolit l’économie de marché en même temps que la dictature financière, on remet l’administration des choses à (hum, ici plusieurs variantes et des tas de petites difficultés rigolotes). Et les lendemains chanteront.

3) La voie social-démocrate moderne, intégrant la perspective écologiste. « Droite » pour Swâmi, « gauche innovatrice, de transformation sociale » pour Melchior. On garde l’économie de marché comme moteur (inégalable), on la domestique en ôtant sa direction des mains du capitalisme financier, et surtout on conserve, en améliorant son fonctionnement, la démocratie libérale pluraliste.

A chacun de voir la route qu’il souhaite voir suivre à la société.

Amen.

Merci Benoa, cela me paraît assez clair (et court, surtout; on voit que tu es pressé d’aller à tes exercices spirituels).
.

3 Comments:

Anonymous Benoa, pape said...

Bentant gue ch'y zuis:

Le 1 me convient, pourvu qu'on indexe le denier de Saint-Pierre sur les profits.

Le 2 ne me déplaît pas, ça ressemble à l'Apocalypse de Saint Jean, c'est une manière d'accomplir les Ecritures.

Le 3 est bien tordu et bien biscornu, on comprend que ça séduise un esprit cornichon. Néanmoins ça rejoint parfois la doctrine sociale de l'Eglise, alors si ça peut faire plaisir au bas-clergé...

Donc pour moi, chusgu'izi dout fa pien.

27/1/08  
Anonymous Christine said...

Très clair ;-)) et d'une grande impartialité ;-))

31/1/08  
Blogger Gaëlle said...

Ouhou, voilà qui m'appète ! Si je n'étais pas en train de clore un week-end de boulot (pour cause d'incapacité à bosser quand j'aurais du dans la semaine sur mon lieu de travail), je lirais ça (et le post suivant) avec intérêt, vu que c'est exactement ce que je venais chercher ici.
bonne soirée en attendant et bon début de semaine.

Signé : une fille toute perdute.

3/2/08  

Post a Comment

<< Home