Monday, December 17, 2007

Mieux vaut tard que jamais.

Une bonne nouvelle: le PS vient enfin d'admettre lors du deuxième "forum de la rénovation" (voir Le Monde, daté 16-17 XII p:10), que l'économie de marché est incontournable, que nous sommes "dans la mondialisation", et donc que le problème est de savoir comment s'y prendre pour civiliser "le marché", comme on dit, non pas le laisser saccager nos vies et notre environnement, non pas le tuer pour l'empailler, mais le domestiquer.
L'"économie de marché économique et sociale", c'est ce que je défends ici depuis, hum, "toujours" !
Un bémol (souligné par l'auteur de l'article, J.M. Normand, fin connaisseur du PS): le consensus s'est trouvé trop facilement pour qu'on soit sûr qu'il est significatif.

2 Comments:

Anonymous JKG said...

Je pense qu'il y avait déjà de nombreuses personnes au PS qui en étaient persuadées. Seuls les éléphants sont difficiles à bouger, d'autant qu'ils tiennent leur pouvoir d'un système complexe de clientélisme qui n'est pas sans rappeler l'une des nombreuses dérives du marché non contrôlé...

21/12/07  
Blogger griffollet chat virtuel said...

@ JKG

J'aurais plutôt pensé à une survivance ou une résurgence féodale: les fiefs, les allégeances, les campagnes de guerre permanente de tous contre tous avec alliances de clans qui se font et défont... Jusqu'au jour où un chef émerge en s'imposant par la loi du plus coriace. Voir ma critique du Miracle des Loups...

22/12/07  

Post a Comment

<< Home